Pour faire un bon Maitrank...

Publié le par Dominique

il faut :

 

           Une bonne ration de vin blanc du nord

           Une sacrée rasade de genièvre vieux

           Une lampée de cognac (hips)

           Du sucre en suffisance

           Quelques bâtons de cannelle

           Plusieurs oranges

           Et surtout, surtout, de l’aspérule en abondance

 

De l’aspérule, mais qu’est-ce donc me direz-vous ?  Voici la bête (si je puis dire) !

 

asperule-odorante.jpg 

(photo P. Gourdain)

 

Rien de bien méchant comme vous pouvez le constater.  Il s’agit d’une petite fleur blanche que l’on trouve couramment dans nos régions (j’en ai au fond de mon jardin à Bruxelles) mais elle est plus spécifiquement exploitée en Gaume et dans la province du Luxembourg belge pour confectionner le fameux Maitrank.

 

Sa particularité réside dans l’odeur qu’elle dégage une fois sèche.  Cette odeur caractéristique rappelant celle de foin coupé provient de la coumarine présente dans cette plante.

 

On la récolte entre la mi-avril et début mai en bouton (avant la floraison car les fleurs sont du poison !).

 

Le principe ensuite est de la laisser macérer durant 48 heures avec tous les ingrédients susmentionnés dans un vin blanc de Moselle tel le Riesling, l’Ebling, le Rivaner ou le Silvaner, de filtrer et de mettre en bouteille puis de consommer la chose idéalement dans le mois qui suit car au plus on attend au plus la boisson prend le goût de la coumarine donc du foin coupé.

 

A présent passons aux choses sérieuses :

 

Pour 10 bouteilles de 0,75 l environ de Maitrank, il vous faut :

 

8 bouteilles de 0,75 l de vin de Moselle

1 litre de Genièvre vieux

1 bouteille de cognac (0,70 à 0,75 l selon les goûts)

0,5 kg de sucre

1 bâton de cannelle

100 brins d’aspérules

3 oranges

 

Mes petits trucs et astuces :

 

-       L’aspérule, cela ne se cueille qu’une fois par an et pendant un laps de temps très court (pas plus d’une semaine en général, gare aux courbatures !).  Alors, si vous voulez pouvoir en consommer toute l’année rien de plus facile : vous cueillez tout et ce que vous n’utilisez pas tout de suite vous l’enroulez par petites bottes de 10 (puisqu’il faut environ 10 brins par litre) dans du papier essuie-tout puis vous les rangez dans une boîte type Tupperwaere que vous mettez au congélateur.

-       Si vous voulez éviter que votre Maitrank ne soit trouble à cause de la macération de l’orange, deux trucs pour le prix d’un :

           Vous ne mettez la rondelle d’orange dans le verre qu’au moment où vous servez.

           Et là c’est carrément mon secret de fabrication, j’utilise un cognac à base d’orange : Duchapitre Triple orange (en vente chez Colruyt).

 

Si après cela vous ne réussissez pas un bon Maitrank, buvez du thé.

 

                                         Allez santei !


Lien plus qu'utile : http://www.vignes.be/maitrank.htm

Publié dans ça sent bon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci pour "le pti truc" qui permet de ne pas avoir un maitrank trouble!
Répondre