Petite chronique littéraire de début d'année

Publié le par Dominique

Il était temps me direz-vous ! Deux hommes d'expérience pour cette première chronique de l'année.

 Professeur de français retraité, Christian Van Moer n'en est certes pas à son coup d'essai.  Pas moins de cinq livres déjà publiés à son actif. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il possède une plume d'une rare finesse. Construit de manière assez originale, ce roman en quatre parties nous ramène à cette période trouble de la seconde guerre mondiale. Quatre destins construits comme quatre nouvelles de prime abord sans liens directs qui se croisent pour se rejoindre au final. D'une rare violence induite et sous-jacente.

La belle oubliance…, Christian Van Moer, Editions Chloé des Lys


On ne présente plus vraiment Pierre Guelff. C'est un habitué de cette rubrique à présent et je ne manque jamais de vous parler de la sortie d'un de ses livres. Dans la plus pure tradition du roman historique son dernier bébé nous ramène ici à l'époque du Xe siècle. Il nous y narre l'étonnante rencontre de deux personnages : l’impératrice Adélaïde de Bourgogne et Ghislain Pierre de Stavelot, enlumineur de son état. Sur cette base, l'auteur nous entraîne dans une saga passionnante dans laquelle ses propres origines ne sont pas étrangères. Signalons que ce livre possède déjà ses titres de noblesse puisqu'il à reçu le Prix Arts et Lettres de France et celui de la Ville de Rouen et que Le magazine « Femmes d’Aujourd’hui » l'a également sélectionné en tant que « polar historique » en 2008. Une suite est en cours d'écriture…
L'impératrice et l'enlumineur, Pierre Guelff, Jourdan Editeur

Publié dans écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Oui moi aussi j'avais bien aimé cette consrtruction étrange des quatre  nouvelles qui se rejoignent à la fin... et puis le style... ça c'est du français !
Répondre