Les Zapéro-contes : une nouvelle scène ouverte en plein coeur de Bruxelles !

Publié le par Dominique

La conteuse Bel-Gazou et l’asbl Racontance

ont le plaisir de vous inviter à découvrir

 

 

 Les_Zapero_contes.jpg


une scène ouverte mensuelle destinée aux conteurs expérimentés et débutants et à un public amoureux du conte dans un lieu mythique bruxellois

 

La Fleur en Papier Doré

Rue des Alexiens, 55

1000 Bruxelles

 

Situé un peu plus haut que la clinique César de Paepe, entre la rue du Midi et la rue Blaes, à deux pas de la place du Sablon, cet estaminet, à vocation artistique, fut le repère des surréalistes belges, peintres et écrivains et aussi des libres-penseurs et syndicalistes. Son décor et son ambiance sont exceptionnels.

 

Particulièrement central, son accès est facile, surtout en transports en commun : métro Anneessens ou bus 48 jusqu'à la place de la Chapelle. En voiture, on trouve généralement de la place près de l'Eglise de la Chapelle.

 

La première séance se déroulera le vendredi 12 février 2010 à partir de 20 heures… jusqu’à plus soif.

 


Si proche de la Saint-Valentin, le thème ne pouvait qu’être :

 

« Contes d’amour, amour de contes »

 

Le principe du déroulement de la soirée est simple : premiers arrivés, premiers inscrits. Des contes courts pour permettre à un maximum de conteurs de pouvoir s’exprimer. Pas de programmation établie. De la spontanéité. Les musiciens sont également les bienvenus à condition que leur prestation ne nécessite pas trop de matériel ou de mise en place. Et bien sûr… le bar est ouvert !

 

Si cette formule vous séduit, n’hésitez pas à bloquer d’ores et déjà les prochaines dates dans votre agenda :

 

-         Le mercredi 10 mars 2010 à 20 heures

-         Le vendredi 23 avril 2010 à 20 heures

-         Le vendredi 14 mai 2010 à 20 heures

-         Le vendredi 11 juin 2010 à 20 heures

 

         Contacts : racontance@hotmail.com

0474/94.90.69 - 0496/67.72.87

 

Publié dans cre-art-ure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article